Le prêt à taux zéro renforce enfin !

Le prêt à taux zéro se réforme pour bénéficier à plus de monde et relancer la construction !

Devenir propriétaire n’est donc plus un rêve ? La mesure faisait partie des promesses de campagne de François Hollande et devrait être appliquée dès le début de l’année 2016. Chose promise chose due monsieur Hollande ? Le gouvernement détaille aujourd’hui l’élargissement du prêt à taux zéro (PTZ) annoncé en septembre.
Ceux qui souhaitent devenir propriétaire vont tendre l’oreille. Annoncé en septembre, est détaillé ce lundi par la ministre du Logement Sylvia Pinel qui précise les contours du nouveau prêt à taux zéro (PTZ). Ce dispositif va devenir accessible à un plus grand nombre. Et notamment aux primo-accédants qui ont de plus en plus de mal à entrer dans le marché de l’immobilier : ceux qui achètent pour la première fois ont de plus en plus de mal à devenir propriétaire à cause des prix très élevés de l’immobilier. « Avec ce renforcement, nous souhaitons que davantage de personnes, et notamment les jeunes, les classes modestes et moyennes puissent bénéficier d’une aide pour acheter leur premier logement », précise Sylvia Pinel.

En bref, le PTZ permet d’emprunter de l’argent dans le cadre d’un achat immobilier sans payer d’intérêt afin de financer l’achat d’un logement principal. Il complète alors le prêt bancaire classique et permet de réduire la facture pour ceux qui achètent leur premier logement. Un coup de pouce non négligeable : il a aidé deux millions de ménages ces dix dernières années mais s’essouffle, d’où cette réforme d’élargissement.

NOS CONSEILLERS SONT A VOTRE DISPOSITION

Le prêt à taux zéro (PTZ) permettra désormais de financer jusqu’à 40% de l’achat d’un logement neuf. C’est ici la première évolution notable qui prendra effet en 2016. Autrement dit, le montant prêté à taux zéro pourra être bien plus élevé : il pourra représenter jusqu’à 40% du coût d’achat d’un logement neuf, contre 20% auparavant.
Deuxième changement dans le pack nouvel réforme, on trouve la possibilité de différer le remboursement du prêt offerte à l’emprunteur. Le nouveau PTZ donnera la possibilité aux ménages de commencer à au bout de 5 ans, 10 ans ou 15 ans selon leurs revenus et il permettra en outre d’allonger la durée du prêt si nécessaire, sur 20 ans minimum, pour réduire le montant de leurs mensualités de remboursement, selon l’entourage de la ministre.
Troisième changement: les plafonds de revenus sont relevés de 1.000 à 4.000 € selon les cas Afin de rendre plus de personnes éligibles : les plafonds de revenus vont être relevés. Augmentation des plafonds de revenus pour pouvoir prétendre au PTZ. Jusqu’à présent pour décrocher ce prêt un célibataire devait gagner au maximum 22.000 euros en zone C (la moins dense), 24.000 euros en zone B2, 26.000 euros en zone B1 et 36.000 euros en zone A, la plus tendue. Désormais, à en croire le Parisien, ces plafonds seront portés à 24.000 euros en zone C, 27.000 euros en B2, 30.000 euros en B1 et 37.000 euros en zone A. Pour un couple avec deux enfants, ces plafonds sont doublés comme c’était déjà le cas auparavant. Dans le cas de cette famille, le plafond de revenus réalise donc une progression maximale de 4000 euros en zone C (passant de 44.000 à 48.000 euros).
Dernier changement et pas des moindres avec le logement éligible dans toute la France. Actuellement, un logement ancien ne peut bénéficier du PTZ que dans 6.000 communes répertoriées. A partir du 1er janvier, les logements anciens de toute la France pourront en bénéficier. Il y aura cependant des conditions : il faut que ce soit un logement à réhabiliter et que le prix des travaux représente 25% du coût de l’opération.

Produit miracle pour les emprunteurs ? La formule est un peu démesurée, Le PTZ est un prêt complémentaire sans intérêts et sans frais aidé par l’Etat mais qui ne finance qu’une partie de l’opération. Il doit donc être complété obligatoirement par d’autres prêts immobiliers et, éventuellement, par des apports personnels. Dans les faits, ce sont les banques — et non l’Etat — qui prêtent aux emprunteurs.
Pour mémoire, il y avait eu seulement 47.000 PTZ en 2014 et le ministère du logement espère passer à 120 000 en 2016. Evidemment, cette nouvelle formule du PTZ a un coût financier conséquent, de l’ordre de 2 milliards d’euros par an. On note cependant 50 000 emplois à la clé pour le secteur du BTP est ses satellites. Reste à espérer que cette enveloppe ne contribue pas à renchérir le coût de l’immobilier comme cela avait déjà été le cas par le passé.

Safia K. pour Investissements Conseil & Marketing

NOTRE MÉTIER, VOUS CONSEILLER

Bénéficiez d’un conseil gratuit en fiscalité des particuliers 

bouton cliquez ici

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Cet article a 5 commentaires

  1. Maria Reply

    Est ce que le pret a taux zero est possible pour un achat avec la loi Pinel ?

  2. Anne Marie Anglade Reply

    Bonjour Maria,
    Non malheureusement le prêt à taux zéro et la dispositif Pinel ne sont pas cumulables.
    Un conseiller est à votre disposition si vous avez besoin de plus d’informations.
    Cordialement, Anne Marie

  3. Pascale Reply

    Bonjour,
    Nous avons fait une demande de PTZ (à 26%) en juin 2014.Celle ci a été acceptée et tous les papiers concernant le(s) prêt(s) à la banque aussi.Seulement voila nous n’avons toujours pas signé chez le notaire pour la signature définitive et nous voudrions à présent tout annuler (Prêt caduc depuis octobre vu que nous n’avons pas encore signé chez le notaire)et refaire un dossier pour profiter des 40% du PTZ mis en place à la rentrée.Est-ce possible?

  4. mika Reply

    bonjour Pascale,
    je vous conseil de contacter votre conseiller bancaire. Je pense que c’est la personne la plus à même de vous conseiller ou encore votre conseiller financier ou avocat. Il vaut mieux rester vigilant face a ce genre de paperasse administrative en France…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.