BNP Paribas surfe sur ses activités de financement et d’investissement

Les résultats de la BFI ont bondi de 48,7% et les estimations de la baisse des revenus de la banque de détail en France en 2017 sont désormais ramenés à 1% contre 3% auparavant.

BNP Paribas a annoncé, vendredi, des résultats meilleurs que prévu, grâce notamment à son pôle Corporate and institutional banking (CIB), qui reste l’atout du groupe face à la banque de détail, toujours ralentie par des taux d’intérêts historiquement bas.


Première banque française à publier ses résultats pour le deuxième trimestre, la banque de la rue d’Antin a enregistré un résultat net de 2,396 milliards d’euros.

Le résultat avant impôt de la banque de financement et d’investissement a enregistré un bond de 48,7% à 1,349 milliard d’euros.

BNP Paribas réduit ses estimations de baisse des revenus de la banque de détail en France en 2017 à 1% contre 3% auparavant, a déclaré, vendredi, Thierry Laborde, responsable de l’activité pour les marchés domestiques du groupe.

Lors d’une conférence de presse, il a précisé que le produit net bancaire de la banque de détail française avait atteint 3,226 milliards d’euros durant le premier semestre 2017, en baisse de 0,8% par rapport au premier semestre 2016.

Les taux d’intérêts historiquement bas réduisent les revenus des prêts accordés par BNP Paribas, mais la hausse des encours de crédit et des commissions sont parvenus à en limiter les effets.

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.