Logement et coûts  engendres

La part des dépenses consacrées au logement dans le budget des ménages augmente dans la plupart des pays européens depuis une vingtaine d’années. Nous allons nous intéresser plus particulièrement à la fiscalité qui pèse dans le budget logement des Français. Et ce en dépit des efforts consentis par le gouvernement auprès de certains ménages. Quels sont les coûts les plus importants en matière de logement ? Quelles en sont les causes ? Et les conséquences, notamment sur le pouvoir d’achat ? Cet article met en évidence le rôle joué par l’évolution des coûts de construction et l’amélioration des conditions de logement.


Taxe d’habitation plus que 3 jours !

 

A trois jours de la date limite de paiement de la taxe d’habitation (16 novembre), nous allons mettre en évidence le rôle joué par le paiement sur le pouvoir d’achat immobilier. On note que le paiement des impôts constitue la principale difficulté rencontrée par les Français. Statistiquement près d’un quart des Français rencontrent des difficultés à payer leurs impôts liés au logement, taxe foncière ou taxe d’habitation.
En effet, la taxe d’habitation et/ou la taxe foncière sont le plus souvent mentionnées (24%). Pire, 1 personne sur 2 déclare que la part du budget consacrée à la fiscalité locale a augmenté par rapport à l’année dernière, et ce en dépit des efforts consentis par le gouvernement auprès de certaines catégories de ménages.

NOS CONSEILLERS SONT A VOTRE DISPOSITION

 

 

Budget logement en augmentation

 

Alors que près d’un quart des Français rencontrent des difficultés à payer leurs impôts liés au logement, 19% d’entre eux évoquent les dépenses en énergie et 15% les mensualités de prêt.
Sans surprise, les jeunes ainsi que les ménages les plus modestes sont plus exposés que la moyenne à ces difficultés. Près de 40% d’entre eux indiquent avoir déjà eu des problèmes à honorer leurs dépenses pour le logement.
En France, le logement constitue aujourd’hui la principale charge de consommation des ménages, qui consacrent plus du quart de leurs ressources aux dépenses liées à l’habitation. Cela n’a pas toujours été le cas : l’alimentation arrivait en tête il y a vingt-cinq ans. La structure de consommation s’est donc modifiée, traduisant à la fois les nouvelles tendances de la consommation et les profondes mutations des sociétés européennes. Ce changement est loin d’être anodin car, au-delà de la réaffectation comptable des charges financières, la part des dépenses qui se trouvent « contraintes » a tendance à augmenter, ce qui exacerbe les tensions sur le pouvoir d’achat. La notion de dépenses « contraintes » recouvre toutes les charges auxquelles doivent faire face les ménages chaque mois, sans grande possibilité de s’y soustraire à court terme. Le concept de dépenses « contraintes » n’est pas tout : le loyer, les remboursements d’emprunts, l’eau, le gaz, l’électricité, les combustibles, les frais d’assurance, les taxes etc. L’augmentation de ces charges a donc de nombreuses répercussions sur les conditions de vie, à la fois parce qu’elle conduit à une impression de perte de pouvoir d’achat, mais également parce qu’elle induit de nouvelles inégalités sociales : en effet, les charges impliquées par la nécessité de se loger pèsent proportionnellement plus dans le budget des plus modestes.

Le logement, premier poste de dépense des Français

 

Les instruments déterminant l’évolution du coût du logement sont complexes. Tout d’abord, ce n’est pas la même chose d’être propriétaire ou locataire de son habitation : dans le premier cas, le coût d’acquisition du bien immobilier constitue non seulement une dépense de consommation répondant à la fonction de se loger, mais également un placement permettant d’accroître son patrimoine. En comparaison, le loyer est une dépense sans contrepartie patrimoniale. Même s’il s’agit bien, dans les deux cas, de dépenses liées au logement, on peut difficilement les mettre sur le même plan

Exonération des coûts

 

Aujourd’hui l’Etat veut pallier certaines difficultés rencontrées par les Français en jouant à « d’une pierre deux coups ». Avec le dispositif Pinel on comprend bien que c’est pour faire face à la crise du logement et du manque de constructions dans certains secteurs, mais pas que !!
En effet, si l’on y réfléchi bien, le plus gros problème des achats de biens aujourd’hui en France, reste cette fameuse taxe foncière démesurée. Avec un achat dans le neuf en loi Pinel, l’acheteur jouit de l’exonération partielle de la taxe foncière pendant deux ans. Elle est déductible à 100% durant toute la durée de location du bien.
En conséquence, lorsqu’on achète un bien neuf à vocation locative avec le dispositif Pinel, le contribuable ne paye plus d’impôts (jusqu’à 63 000€) pendant 6/9 ou 12 ans et est exonéré de taxe foncière au même titre que ses impôts.

Safia K. pour Investissements Conseil & Marketing

NOTRE MÉTIER, VOUS CONSEILLER

 

BÉNÉFICIEZ D’UN CONSEIL GRATUIT EN FISCALITÉ DES PARTICULIERS

 

 

 

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Cet article a 4 commentaires

  1. Jean Claude A. Reply

    Effectivement se loger pese beaucoup sur le budget des francais. jai l’impression que ca n’arrete pas d’augmenter. Je viens d’etre papa et je pensais acheter un appartement cette année mais avec tout ces frais, je me dit que je ferais mieux de profiter du dispositif Pinel tant qu’il existe encore: plus d’impot ni de taxe fonciere. Vous me le conseiller? qui a fait l’experience?

  2. Michel Reply

    Ma femme et moi avons signer il y a quelques mois pour l’achat d’un appartement avec la loi Pinel. Nous sommes heureux de ne pas avoir à payer d’impôt pour les 9 années a venir.
    c’est deja ca de gagné mais c’est vrai que tout est de +en+ couteux

  3. Christelle Dulac Reply

    Slt!! mon compagnon et moi pensons prendre un bien ensemble comme un contrat qui nous lie. C’est possible d’acheter un bien à deux pour la loi Pinel?

  4. Anne Marie Anglade Reply

    Bonjour!
    oui c’est possible d’acheter un bien Pinel en indivision c’est à dire a 50/50 ou 60/40…
    Si vous souhaitez avoir plus d’informations, n’hesitez pas à demander un conseil sur notre site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.