Vers un Hard Brexit ou un Soft Brexit

L’impact du Brexit sur l’union Européenne ne cesse de continuer à donner des nouvelles. Avec la sortie du marché unique européen,les relations entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne ne seraient plus régies que par les règles de l’Organisation mondiale du commerce et n’auraient plus de liens avec n’importe quel pays du monde, pas que les pays de l’union Européenne. Pour Theresa May, le premièr ministre britannique, il n’y a pas de Soft ou Hard Brexit.


Cette dernière préfère comme stratégie gommer toutes les dissensions qui agitent son gouvernement avec des partisans d’un Soft Brexit et d’autres qui supportent un Hard Brexit. Madame la ministre dit ne viser qu’un seul objectif, celui de négocier « le meilleur accord pour le Royaume-Uni » ,des accords qui aboutiront à la fin de la libre entrée des européens sur le sol britannique avec l’exigence d’un visa et/ou d’un permis de travail pour pénétrer sur le sol britannique, et un accès maximum au marché unique de l’UE pour l’économie britannique post-Brexit. Ces deux exigences ont été jugées par plus de vingt-sept Etats comme incompatibles et pourraient nuire à l’Union Européenne d’une façon directe et indirecte. Avec la version Hard, ce n’est pas seulement une sortie du marché, mais aussi de l’union douanière, qui sera le seul moyen pour le Royaume-Uni de négocier en solo ses accords de libre-échange. Alors que le Soft, sera basé sur le maintien d’un accès au marché unique et la contribution au budget de l’UE ainsi que la maintenance de la libre circulation des personnes sur le sol Britannique. Avec une population et des parties divisées entre les deux modèles qui sont très contradictoires, qui sait ce que l’avenir des négociations réserve pour l’Europe. Avec ces changements non précédés à l’Union Européenne, la France se retrouve bénéficiaire de la situation, car au lendemain du discours de Theresa May, la HSBC devient la première grande banque à choisir la France pour transférer ses activités, soit plus de 1000 emplois vers Paris, un transfert du à la perte de son passeport financier après les négociations avec le Brexit.

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.